Ichimoku Kinko Hyo

 


L'interprétation exacte varie ici selon les tradeurs mais une règle répandue est de ne procéder à un achat que si Chikou se trouve au-dessus des prix, et à l'inverse, une vente nécessite une Chikou dessous les prix. Article avec source à lier Portail:

Menu de navigation


C'est la première frontière du nuage, on l'abrège souvent en "SSA". Il s'agit de la moyenne de la Tenkan et de la Kijun projetée 26 périodes en avant:.

Deuxième frontière du nuage, abrégée en "SSB". Il s'agit de la moyenne du plus haut et du plus bas des 52 dernières périodes, projetée 26 périodes en avant on peut la voir comme une Kijun sur 52 périodes mais décalée vers l'avant. Le nuage peut être vu comme une représentation graphique des divergences de l'évolution des prix sur les durées de 9, 26 et 52 périodes. Une SSA s'éloignant de la SSB avec un nuage qui s'épaissit de facto , signifie que l'évolution à court terme s'écarte sensiblement de la tendance à moyen terme.

Certains tradeurs parlent du nuage comme d'une "zone d'équilibre" ou de "neutralité". Selon la configuration, le nuage peut être un frein à la progression des prix, il agit tantôt comme résistance ou support selon la position des prix par rapport à lui et il n'est pas rare de voir le cours venir rebondir sur les frontières du nuage.

De manière générale, lorsque le cours est situé au-dessus du nuage celui-ci exerce un rôle de support et la tendance est haussière. À l'inverse, lorsque le cours est situé sous le nuage celui-ci exerce un rôle de résistance et la tendance est baissière. L'inclinaison du nuage est une indication de la force de la tendance. L'épaisseur d'un nuage en tendance donne aussi des informations de force: Certains tradeurs accordent plus ou moins d'importance à l'épaisseur du nuage en fonction de la dynamique du marché.

Certains ne tiennent pas compte de l'épaisseur mais s'intéressent plus particulièrement aux niveaux définis par le nuage via ses bords SSA et SSB. Lorsque le nuage change de direction et passe de baissier à haussier ou vice-versa, on parle alors de "twist" torsion. Un nuage qui latéralise et présente des "twists" successifs est une indication que le marché évolue dans un "range" et n'a plus de tendance claire. En effet, une SSA ou SSB plate c'est-à-dire que l'un des bords du nuage est plat est un signe que le marché a stagné d'une certaine manière sur ces niveaux et que ces zones ont été travaillées.

Certains tradeurs déconseillent de procéder à des achats ou des ventes dans le nuage puisqu'il constitue une sorte de zone d'équilibre, d'autres le mettent en corrélation avec les autres informations fournies par Ichimoku pour décider. D'autres tradeurs encore n'y voient aucun inconvénient. La Kijun est vue comme une ligne d'équilibre servant tantôt de support ou de résistance. C'est l'une des lignes les plus importantes de l'Ichimoku. Elle est un indicateur de la tendance comme le serait une moyenne mobile, le calcul étant différent puisque basé sur une moyenne entre deux bornes au lieu d'un lissage de plusieurs valeurs sur une période donnée.

Une évolution régulière par palier avec une pente certaine est un signe d'une tendance soutenue. De ce constat peut découler d'autres techniques de trading plus adaptée à ces situations sans tendance nette achat en bas du "range", vente en haut, passage à des unités de temps plus courtes, etc. Ce constat est utile pour évaluer la profondeur d'un retracement ou d'une correction.

La Tenkan est une "Kijun rapide" dont la périodicité est environ 3 fois plus petite. Elle suit les prix de plus près et un écart important entre les prix et la Tenkan est un signe que le marché est en survente ou en surachat et qu'un mouvement correctif est à envisager.

La Chikou est une ligne que beaucoup de tradeurs considèrent comme essentielle. Elle est fréquemment employée comme un filtre pour confirmer ou infirmer la prise du trade. L'interprétation exacte varie ici selon les tradeurs mais une règle répandue est de ne procéder à un achat que si Chikou se trouve au-dessus des prix, et à l'inverse, une vente nécessite une Chikou dessous les prix. Des règles plus strictes interdisent l'achat ou la vente si Chikou ne se trouve pas du bon côté du nuage.

On observe en effet souvent que Chikou rebondit ou réagit sur son propre cours ou sur des niveaux importants. Chikou peut aussi être considérée vis-à-vis d'autres informations présentes sur le graphique comme les lignes de tendance ou autres figures chartistes rectangles, biseaux, etc.

Une sortie de ces figures par Chikou peut être vue comme un signal supplémentaire. On observe également des variantes consistant à utiliser d'autres indicateurs comme des bandes de Bollinger ou des pivots et à observer leur interaction avec Chikou pour en tirer des signaux d'achat ou de vente. Ichimoku peut être utilisé avec n'importe quelle unité de temps, que ce soit en scalping unités courtes, par ex.

Il arrive souvent que pour une unité de temps donnée, Ichimoku fournisse un certain nombre de niveaux intéressants pour une entrée via les plats des différentes lignes, Kijun, SSB, SSA ou encore Tenkan mais qu'un objectif n'apparaisse pas. Dans ce genre de scénario, il est recommandé de passer à une unité de temps supérieure par exemple, passer d'une vue horaire à une vue journalière ou sur quatre heures et d'essayer de déterminer des objectifs par l'observation des plats sur le même ensemble de lignes.

Certains traders tracent des lignes horizontales à partir de tous les niveaux jugés importants, et ceci sur plusieurs unités de temps. À partir de ces lignes, des points d'entrée et de sortie peuvent être déterminés. Pour la gestion des stops, le même genre de concept peut être appliqué. Dans une tendance soutenue, qu'elle soit haussière ou baissière, il arrive souvent que le stop destiné à limiter une éventuelle perte soit placé aux alentours d'une Kijun ou d'un plat formé par les côtés du nuage.

Il s'agit ici de règles générales qu'il convient d'affiner selon les situations, la dynamique du marché, le type de trading et la gestion du capital. Comme dans toute technique de trading, des choix personnels interviennent. Hosoda s'est également intéressé à la structure des mouvements impulsionnels et correctifs au sein des marchés.

Il a développé une théorie qui s'apparente aux vagues d'Elliot mais qui est demeurée beaucoup plus confidentielle. La distance des bandes peut aussi être modifiée par exemple 1. La largeur de la bande est une indication directe de la volatilité sur l'actif considéré. Une volatilité faible est suivie d'une volatilité forte et inversement une volatilité forte est suivie d'une volatilité faible. De ce fait lorsque l'écartement des bandes de Bollinger est faible, il est suivi d'un écartement fort donc d'une forte volatilité des cours.

Ceux-ci partent alors à la hausse comme à la baisse avec une pente variable. Lorsque qu'une forte tendance s'amorce, les bandes vont s'écarter pour indiquer un changement de régime après une phase neutre ou d'intensité moindre. Les bandes vont alors suivre la pente donnée par leur moyenne mobile. Lors de l'essoufflement de la tendance avec des changements de prix moins importants, les bandes vont se resserrer.

Lors d'une tendance neutre, les prix évoluent latéralement sans direction soutenue. La pente de la moyenne mobile est faible voire horizontale et les bandes s'expriment sous la forme d'un canal. La largeur du canal dépend de la volatilité lors de cette séquence. Plus l'amplitude de l'écartement des bandes de Bollinger est resserrée dans le canal représentant la tendance faible, plus le potentiel de hausse ou de baisse à la sortie du canal est important.

Selon la configuration du marché, un prix au contact d'une bande inférieure supérieure peut être le signe d'un retournement qui ira chercher la bande supérieure inférieure. Il faut toutefois bien considérer l'ensemble des indications données par le marché. Lorsqu'un actif connaît une forte impulsion haussière ou baissière, il n'est pas rare que les cours dépassent les bornes des bandes.

Les cours ayant atteint voire dépassé les limites des bandes peuvent suivre plusieurs scénarios:. Les tradeurs ou investisseurs qui souhaitent faire des aller-retour sur une valeur, peuvent utiliser les bandes de Bollinger lorsqu'elles forment un canal d'amplitude suffisante.

Ils suivent la tendance, haussière ou baissière, à la sortie du canal, jusqu'à ce que cette tendance s'affaiblisse et que les bandes reforment de nouveau un canal. Une autre approche consiste à attendre d'être dans une situation neutre et d'acheter vendre sur la borne supérieure inférieure des bandes.

Comme toujours en analyse technique, l'information donnée par un outil doit être considérée selon un point de vue statistique, sans garantie absolue et en complément d'autres informations. John Bollinger lui-même indique qu'il ne faut pas avoir une attente trop élevée autour de cet outil et qu'il s'inscrit dans une approche plus globale [ 2 ]. Les bandes de Bollinger mesurent uniquement l'intensité de la volatilité et la direction empruntée par la moyenne, elles n'indiquent pas combien de temps la situation observée va durer.